Charges locatives
Les rubriques Logiciel Gestion locative
Externalisez votre portefeuille de gestion locative !  avec le logiciel gestion locative
Externalisez votre portefeuille de gestion locative !

Confiez la gestion quotidienne de votre gestion locative et concentrez-vous sur vos clients!

VILOGI en partenariat avec
L

Être adhérent de l’UNIS, c'est bénéficier de nombreux avantages, permettant d'exercer sa profession en ayant la garantie d’être en conformité avec la réglementation, particulièrement complexe et en évolution permanente.

Dépenses à la charge du locataire

Les charges locatives avec le logiciel de gestion locative en full web

Liste non exhaustive de dépenses à la charge du locataire

8 charges incontestables restent à la charge du locataire :
Le décret du 26 août 1987 énumère les principales charges récupérables auprès des locataires :

  • 1) Ascenseurs et monte-charge (électricité, entretien courant...).
  • 2) Eau froide, eau chaude et chauffage collectif des locaux privatifs et des parties communes (consommation, entretien courant, menues réparations...).
  • 3) Installations individuelles (chauffage et production d'eau chaude, distribution d'eau dans les parties privatives).
  • 4) Parties communes intérieures au bâtiment ou à l'ensemble des bâtiments d'habitation (entretien, tapis...).
  • 5) Espaces extérieurs au bâtiment ou à l'ensemble des bâtiments d'habitation (voies de circulation, aires de station-nement, abords et espaces verts, aires et équipements de jeux).
  • 6) Hygiène (produits d'entretien, élimination des rejets).
  • 7) Equipements divers du bâtiment ou de l'ensemble des bâtiments d'habitation (interphones, codes...).
  • 8) Impositions et redevances (droit de bail, taxe d'enlèvement des ordures ménagères, taxe de balayage).



Autres dépenses à la charge du locataire :

  • Frais d'entretien des interphones
  • Dispositifs d'ouverture à distance et appareils de VMC ainsi que le coût de l'énergie nécessaire à leur fonctionnement.
  • Frais de ramonage des conduits de ventilation
  • Visites d'entretien des équipements collectifs
  • Antenne collective de télévision
    Les frais d'installation, d'entretien et de remplacement d'une antenne collective de télévision sont à la charge du locataire, sauf s'il refuse de se raccorder au réseau collectif.
  • L'eau collective
    Le locataire doit prendre en charge, en plus de sa propre consommation d'eau, celle liée à l'entretien des parties communes. Les taxes et redevances correspondantes à sa côte part sont également récupérables.
  • Frais de location et de relevés des compteurs
    Les frais de location et de relevés des compteurs (généraux ou individuels)incombent au locataire.
    Seuls les frais d'achat de compteurs sont à la charge du bailleur.
  • Production d'eau chaude collective
    En cas de production d'eau chaude collective, le coût de son chauffage incombe au locataire, ainsi que celui des dépenses d'exploitation, d'entretien courant et de menues réparations de l'équipement de production d'eau chaude.
  • Les charges d'ascenseur
    Depuis 2006, de nouvelles contraintes sont imposées aux copropriétés en matière de sécurité des ascenseurs.
    Celles-ci doivent choisir entre un contrat d'entretien "minimal" ou "étendu".
    Le locataire doit supporter les frais du d'entretien "minimal".
    Le bailleur doit prendre à sa charge les autres dépenses.
Questions réponses du support correspondantes à cette rubrique
  • Pièce comptable concernant les charges du locataire Pièce comptable concernant les charges du locataire
  • La régularisation des charges n'apparait pas sur le CRG du bailleur La régularisation des charges n'apparait pas sur le CRG du bailleur
Les avantages des solutions en full web VILOGI

VILOGI, un visionnaire qui démocratise le télétravail dans la gestion immobilière


Si VILOGI s’imposait déjà comme l’acteur innovant de référence dans la gestion immobilière digitalisée, la crise sanitaire en fait désormais un allié de premier choix pour accompagner les gestionnaires dans leur activité.
En mode SaaS, ses logiciels totalement adaptés au télétravail peuvent être utilisés de n’importe quel endroit sans la moindre contrainte technique, ni d’équipement.

Totalement en phase avec l’ère du temps, et la crise sanitaire que nous traversons, les logiciels en mode SaaS de VILOGI, entreprise pionnière sur cette technologie à destination des acteurs de l’immobilier, favorise le télétravail. Loin des logiciels du siècle dernier, installés et vendus par poste de travail, VILOGI qui a initié dès 2010, le premier outil métier en mode Full Web dédié aux administrateurs de biens, propose ainsi une plateforme de gestion immobilière regroupant l’ensemble des outils inhérents à la bonne marche de leur activité.
Avec cette solution, accessible en ligne, aucune installation n’est nécessaire.
Disponible instantanément, elle permet à nos 1500 clients (Homeland, ALTER Immo, CM Gestimmo, ACCE Immo, Cotoit…) de travailler en toute mobilité, de n’importe où, que ce soit dans la gestion de syndic ou la gestion locative.
Ce package de gestion tout inclus, comprend les logiciels, l’extranet, les applications mobiles, les API… Nous sommes d’ailleurs les seuls à avoir une bibliothèque d’API publique, qui permet à l’ensemble des solutions innovantes autour de l’immobilier, de collaborer pour une gestion immobilière dématérialisée.
De manière globale, l’offre permet ainsi de développer des modèles économiques originaux avec, par exemple, une mutualisation de back office ou une externalisation afin d’optimiser l’utilisation des ressources rares.
Les offres partenaires s’intègrent en toute simplicité grâce à la bibliothèque d'API.
/* * de vilogi.com Mai 2020 * 2 scripts de tracking Linkedin */